Publicité

Les amphétamines en 2014

Les amphétamines en 2014

Face à l'extension de l'usage des amphétamines, l'EMCDDA s'inquiète.

L’extension de l’usage des amphétamines

Selon l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA),

Alerte sanitaire : De nouvelles menaces en lien avec l’internationalisation des trafics (publication du 27 mai 2014)

L’EMCDDA s’inquiète de l’extension de l’usage de méthamphétamine et autres amphétamines jusqu’alors circonscrit à la République Tchèque et à la Slovaquie, vers l’Allemagne, la Grèce, Chypre, la Lettonie ou encore la Turquie.

Même si les saisies restent faibles elles sont en constantes augmentations ?

La France doit se remettre en mémoire les saisies effectuées dans les années 90 avant celle de l’affaire Festina…

Lire le Rapport complet

Extrait du rapport (page 24)

Amphétamines : signes d’une augmentation de la production de méthamphétamine

L’amphétamine et la méthamphétamine sont des stimulants de synthèse étroitement apparentés, connus sous l’appellation générique d’amphétamines. De ces deux substances, l’amphétamine a toujours été la plus répandue en Europe, mais on perçoit aujourd’hui des signes d’une disponibilité accrue de la méthamphétamine.

Ces deux drogues sont fabriquées en Europe pour une consommation domestique, bien qu’une certaine quantité d’amphétamine soit également produite à des fins d’exportation, principalement vers le Moyen-Orient. L’amphétamine est notoirement produite en Belgique et aux Pays-Bas, ainsi qu’en Pologne et dans les États baltes, tandis que deux grandes régions se dégagent pour la production de méthamphétamine. Il s’agit d’abord des pays baltes, où elle se concentre autour de la Lituanie pour être exportée en Norvège, en Suède et au Royaume-Uni. Le benzyl-méthyl-cétone (BMK) y est utilisé comme précurseur chimique.

Dans la deuxième région, qui a pour épicentre la République tchèque et qui s’étend aux pays voisins Slovaquie et Allemagne, la production basée principalement sur l’éphédrine et la pseudoéphédrine se fait dans des laboratoires artisanaux de petite taille et se destine essentiellement à une distribution nationale. Ces deux dernières années, les signes d’une recrudescence de l’activité d’organisations criminelles vietnamiennes sur les marchés tchèques de méthamphétamine et d’un accroissement de la production ont été décelés. En 2011, les autorités ont déclaré avoir démantelé 350 sites de production en Europe, quoiqu’il s’agisse pour la plupart d’installations à petite échelle en République tchèque (338).

 En 2012, les États membres de l’Union ont signalé 29 000 saisies d’amphétamine, pour un total de 5,5 tonnes. L’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni en ont déclaré à eux seuls plus de la moitié (figure 1.8). Les saisies d’amphétamine en 2012 sont retombées à peu près aux mêmes niveaux qu’en 2003 (figure 1.9).

Les saisies de méthamphétamine*, bien que restant faibles en termes de nombres et de quantités, ont quant à elles augmenté au cours de la même période (figure 1.10). En 2012, 7 000 saisies, pour un volume de 0,34 tonne, ont été déclarées dans l’Union européenne. La Turquie et la Norvège ont par ailleurs totalisé 4 000 saisies (0,64 tonne), soit près de deux fois la quantité saisie dans toute l’Union.

Avertissement de l’AMA :Méthamphétamines

Stimulant interdit souvent vendu sous différents noms dont « essence de géranium »

 

Articles associés 

Booster votre énergie et votre mémoire sans nuire à sa santé

Les Energy drinks ratent leurs exams !

 

 

 

  • Prévention Dopage Lille/Wattignies

    Ampd
    L’Antenne Médicale de Prévention du Dopage est à l’écoute du public pour informer et conseiller (+ d'infos) :

    Téléphone : 03.20.62.08.17
    Courriel : sos@ledopage.fr
    Consultation : sur rendez-vous.
  • Tous concernés par le Dopage !

    > Brochure version papier : commander

    > Brochure version Pdf : télécharger

    La prévention du dopage

publicité

Fermer