Publicité

Mal de dos et sport : le Tennis

Mal de dos

Tout sport peut provoquer des douleurs rachidiennes

La pratique d’un sport peut provoquer des douleurs rachidiennes (du dos) aiguës ou chroniques directement liées à l’exécution d’un geste sportif.

La pratique du sport ou d’une activité physique et sportive peut induire des lésions dégénératives type arthrose ou au contraire aggraver des pathologies déjà existantes.

Sport de toute une vie de 7 à 77 ans, le tennis provoque de fortes tensions au niveau de la colonne vertébrale.

Les gestes les plus nocifs au tennis sont le service et le smatch. C’est pour cela que ce geste évolue en fonction de son âge : la frappe d’un sportif de haut niveau de 18 ans ne peut pas être la même que celle d’un vétéran de 75 ans.

Les douleurs de dos et pratiques sportives

Il s’agit des lombalgies dites communes que l’on peut appeler de différentes façons comme mal de dos aigu, lumbago aigu, mais qui peuvent également être chroniques et se traduire par une évolution vers une sciatique.

Attention le tennis peut être déconseillé chez des personnes qui présentent des troubles de la statique rachidienne.( scoliose, cyphose, isthmes, Scheuermann etc..) Seul votre médecin peut vous donner le feu vert, orange ou rouge pour pratiquer le tennis !!!!!

Etirez-vous !

 

Le joueur de tennis doit consacrer un temps non négligeable à pratiquer des étirements, à renforcer les muscles abdominaux et à travailler les muscles de l’épaule.

 

Prendre soin de son matériel

En ce qui concerne le matériel, la raquette joue un grand rôle dans les douleurs du dos et la prévention des lombalgies passe par l’achat d’une très bonne raquette, avec en particulier un bon équilibre. Le cordage doit être souple et le grip doit être adapté.

Par ailleurs, il n’est pas inutile de récupérer un bon geste technique en prenant de temps à autre un cours avec un professeur diplômé. Choisissez une bonne paire de chaussures ,jouez sur un sol plutôt souple et surtout ne forcez jamais sur une douleur.

Les contre-indications

Surtout liées à la répétition et à l’intensité des douleurs.

La prévention joue un rôle important : celle-ci doit commencer dès l’enfance, d’autant que ce sport est débuté maintenant de plus en plus tôt, vers l’âge de 6 ans.

Il faut surveiller chez l’enfant et l’adolescent les phases de croissance, puis chez l’adulte maintenir un bon suivi médical pour enfin chez le vétéran, faire un dépistage précis des dégénérescences arthrosiques.

La prise en charge médicale

Une radio , une IRM ou un scanner …. peuvent être utile à lever tout doute sur votre douleur

La pratique du tennis peut être sport de toute une vie à condition toutefois qu’elle soit adaptée à son âge et à son style de jeu.

publicité

Fermer