Notre partenaire

Pourquoi bien « petit déjeuner » ?

Un petit déjeuner équilibré

Un petit déjeuner équilibré, la base d'une bonne journée.

Le petit déjeuner est un moment gustativement agréable, qui apporte une énergie qui sera mise à profit pour faire du sport ou étudier.

Intérêts du petit déjeuner

Le petit déjeuner, bien qu’il soit recommandé, n’est pas un repas indispensable.

Il devient indispensable chez le sportif, surtout lorsqu’une séance d’entraînement est programmée en matinée. Ce petit déjeuner ne sera pas nécessairement copieux, parfois réduit à une collation de façon à apporter un relai énergétique pour ne pas faire sa séance à jeun.

Pratiquer un sport dans la matinée sans avoir pris de petit déjeuner est source de contre-performance, de fatigue. L’organisme se trouve sans apport énergétique et doit puiser sur ses réserves, ce qui n’est pas une condition optimale pour être performant ni pour éprouver du plaisir dans sa séance.

Le problème se pose parfois chez le sportif qui doit s’entraîner tôt le matin : des adaptations lui permettent de s’alimenter sans causer de gène digestive.

Il en est de même pour l’étudiant : suivre un enseignement scolaire consomme également de l’énergie, car le cerveau utilise des glucides pour son fonctionnement. Il s’en suit un ralentissement des fonctions cérébrales, une diminution de l’attention, de la vigilance, des maux de tête…

L’absence de petit déjeuner conduit à mettre l’organisme en situation de faiblesse, dont la sensation de faim ou de fatigue en milieu de matinée en témoigne. Une telle attitude altère le bien-être avec ses répercussions psycho comportementales et conduit inévitablement à avoir recours au grignotage, dont on connaît les désordres qu’ils induisent sur la santé.

Il a été démontré qu’un petit déjeuner équilibré incite indirectement à rechercher un équilibre nutritionnel au cours des autres repas de la journée. Commencer sa journée par un petit déjeuner équilibré, c’est en quelque sorte « équilibrer sa journée ».

Les principales erreurs

Je n’ai pas le temps…

Le manque de temps est souvent la bonne excuse pour ne pas prendre de petit déjeuner, par exemple pour des raisons d’impératif d’horaire de transport en commun pour se rendre à l’établissement scolaire.

Il est pourtant simple d’anticiper le réveil de quelques minutes, ne serait ce que 10 minutes, pour prendre un petit déjeuner. Et même si cela reste impossible, une large gamme de produits à emporter est actuellement proposée, pour pouvoir prendre une collation équilibrée en arrivant au collège ou au lycée.

Exemple de petit déjeuner à emporter

yaourt à boire, produit laitier céréalier, fruit ou jus d’orange en briquette individuelle ou compote en sachet souple individuel, tartines garnies de beurre confiture ou pâte chocolatée, bouteille d’eau.

 

Je n’ai pas faim…

Plusieurs causes peuvent être évoquées :

  • Il est fréquent de ne pas avoir faim immédiatement au saut du lit, car les mécanismes, notamment neurologiques, qui régulent la faim ne sont pas encore stimulés. Se lever quelques minutes plus tôt permettra de les activer et de « réveiller » la sensation de faim.
  • L’absence de sensation de faim peut également être la conséquence de mauvaises habitudes. Ne pas prendre de petit déjeuner conditionne l’organisme à s’en priver, d’où absence de sensation de faim au réveil. Il suffit en général de reconditionner l’organisme par une prise alimentaire, même minime au début, pour que l’organisme intègre la possibilité d’un apport énergétique le matin. Peu à peu, la faim réapparaît, et l’organisme réorganise ses apports.
  • Il faut aussi éliminer les causes éventuelles qui suppriment l’appétit du matin, à savoir un dîner trop consistant la veille, ou des grignotages au coucher.
Trucs et astuces

Pour retrouver l’appétit d’un petit déjeuner

  • Se coucher à une heure raisonnable
  • Manger équilibré et sans excès au dîner
  • Eviter les grignotages en soirée
  • Prendre le temps de se « réveiller »

 

 

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer