Publicité

Pubalgies et rééducation post-opératoire

Pubalgie et rééducation après une chirurgie

Une rééducation bien conduite optimise la qualité du chirurgien !

La pubalgie est une pathologie chronique du footballeur et des sportifs pratiquant un sport avec variation de courses, elle doit se traiter préventivement afin d’éviter l’indication chirurgicale.

Toutefois en cas de persistance des douleurs et d’impossibilité de reprendre son sport seule la chirurgie peut venir à bout de cette pubalgie.

Pubalgies et rééducation après une chirurgie

Capitale pour obtenir un résultat parfait et une reprise du football post-chirurgicale.

On utilisera des techniques à visée antalgique au début, puis des techniques de rééquilibrage et de renforcement musculaire.
Enfin une réhabilitation à l’effort terminera le programme.

Les premières techniques sont :

  • Massages transverses profonds, physiothérapie (ultrasons, cryothérapie, Tens).
  • Reprise des sensations musculaires et respiratoires.
  • Travail avec étirements et gainage de tous les groupes musculaires (adducteurs, psoas, ischiojambiers, petits fessiers, piriformes, obliques droits fémoraux).
  • Travail proprioceptif complet en associant du cardio-training.

Le programme ré-éducatif suite à une intervention est le suivant :

5e jour post opératoire :

Marche et station debout en se levant du lit avec attention.

8e – 10e jour post opératoire :

Marche plus régulière avec accélération du pas. A partir de ce stade possibilité de rejoindre un centre spécialisé de rééducation du sportif.

15e  – 20e jour

Piscine de rééducation et balnéothérapie, nage sur place avec et sans palme pour débuter un renforcement abdominal. Début d’un travail proprioceptif. Physiothérapie adaptée.

25e – 40e jour post-opératoire

C’est le temps de la reprise en mains de la ceinture abdomino-pelvienne et de retravailler l’ensemble des muscles abdominaux. Reprise de la course en ligne sur terrain plat.
Toutefois les critères de reprise sur le terrain doivent être rigoureux (absence de signes fonctionnels et cliniques). Cette reprise est progressive, à base de footings dont la durée augmente progressivement (de 15′ à 30′). Puis vient le temps du développement de la capacité aérobie et de la puissance maximale aérobie et du travail des appuis. Le travail dynamique termine cette phase.

40e jour

Reprise des sensations sur le terrain et entraînement adapté. Travail avec ballon depuis les jonglages et les passes courtes et sprints jusqu’aux passes longues, transversales et frappes au but (attention à ce geste qui doit s’accompagner d’une parfaite stabilité du bassin).

60e jour post-opératoire

Le joueur reprend sa place sur la feuille de match avec reprise adaptée aux circonstances de match.

Les publagies, du diagnostic au traitement

Une conférence proposée par le Dr Patrick Decoopman

 

 

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer