Publicité

Varices et sport

 

Les varices

Le sport est bon pour limiter l’insuffisance veineuse.

Pas très jolies visuellement, les varices sont facilement identifiables par des veines visibles à la surface de la peau.

Quelle spécialité pour prendre en charge les problèmes veineux ?

La maladie veineuse est une spécialisation des angiologues qui soignent  donc les maladies des artères, des veines et des lymphatiques

La phlébologie est une spécialité médicale qui concerne essentiellement les maladies des veines.

Les cardiologues sont des spécialistes du cœur et des vaisseaux.

Les médecins généralistes peuvent avoir une compétence complémentaire permettant de répondre à vos préoccupations.

Angiologie vient du mot grec aggeion ou vaisseau

La circulation sanguine

circulation-sanguine

(source docteurclic.com)

Les artères en rouge apportent le sang artériel aux muscles pour les nourrir et les veines en bleu ramènent le sang chargé de déchets vers le cœur puis les poumons

Quand nous sommes debout ou assis le poids du sang dilate les veines d’autant plus que l’effort augmente le débit cardiaque et le volume circulant

Les veines souffrent et peuvent se dilater naturellement ou pathologiquement en formant des varices

Rôle des pompes pour lutter contre les jambes lourdes ou les varices

  • Le système respiratoire avec le diaphragme qui aspire le sang veineux vers le cœur
  • le système musculaire des mollets et membres inférieurs qui propulsent le sang vers le cœur

La maladie veineuse au quotidien

La stase veineuse sans varices visibles ou cachées est due à une mauvaise circulation en lien avec  le travail, le sport, l’obésité ou une insuffisance naturelle. Le plus souvent l’expression clinique est la lourdeur des jambes

La maladie veineuse qui devient une symptomatologie chronique entraine des complications et doit être prise en charge par un médecin

Le saviez-vous : la visibilité des veines qui sont apparentes mais saines et sans problème  est retrouvée chez 85% des sportives (ifs) et les 15% restant qui souffrent d’insuffisance veineuse avec ou sans douleur correspondent au même pourcentage que la population non sportive.

Les facteurs de risque

  • Travail assis prolongé
  • Poste de travail immobile sur place
  • Déplacements longs assis
  • Sport à prédominance statique
  • Sport avec chocs répétés aux membres inférieurs
  • Sport avec micro choc en lien avec le sol dur
  • Déshydratation
  • Prise de la pilule
  • Etc…..

Les sports conseillés

  • La natation : l’eau a un effet massant. Par ailleurs, la température de l’eau moins élevée que celle du corps tonifie les membres inférieurs
  • L’aquagym : L’eau et la gym douce
  • Le vélo : chaque mouvement amorce le retour veineux mais attention aux blocs pieds et pédalées mal adaptées
  • L’aqua-bike : le vélo dans l’eau en piscine ou en baignoire adaptée
  • La marche avec de bonnes chaussures et semelles antichocs en viscoheel
  • La gym au sol, le Yoga, les étirements

 

Astuce du pro : mettre pour le sport des chaussettes de compression

 

Les complications

 Ulcère variqueux : c‘est une perte de substance de la peau avec formation d’une cavité douloureuse laissant le derme à nu avec saignement. C’est une plaie de jambe

Les moyens de compression suivants seront distingués (accord professionnel) :

  1. Les bandes peu élastiques, à étirement court, inférieur à 120 % de la taille initiale. Elles exercent une pression basse au repos, qui augmente lors de l’activité musculaire. Cet effet est souvent dénommé dans la littérature française sous le terme de contention. Elles sont bien tolérées la nuit.
  2. Les bandes élastiques, à étirement long, supérieur à 120 % de la taille initiale. Elles exercent une pression au repos et lors de l’activité musculaire. Cet effet est souvent dénommé dans la littérature française sous le terme de compression. Elles sont difficilement tolérées la nuit.
  3. Les bandages multicouches qui utilisent une superposition de plusieurs bandes de même nature ou de nature différente.
  4. Les bas élastiques de compression (qui peuvent également être superposés).

En accord avec la littérature internationale, seul le terme de « compression » est utilisé dans ces  recommandations. Il recouvre les deux mécanismes d’action (contention et compression).

La compression à haut niveau de pression est définie comme exerçant une pression supérieure à 30 mmHg à la cheville lors de la pose (accord professionnel). Elle peut être obtenue par l’utilisation  de bas ou de bandes à haut niveau de pression ou par la superposition de bas ou de bandes à  faible niveau de pression. Cette pression ne peut pas être mesurée sur le patient et il est recommandé de se référer à la notice des fabricants pour obtenir, autant que possible, la pression souhaitée
source HAS

Paraphlébite ou phlébite : Trouble de la circulation avec formation d’un caillot sanguin. La phlébite est plus ou moins grave mais si le caillot se forme dans une veine profonde, de gros calibre, un traitement doit être prodigué de toute urgence.

Télangiectasies  ou varicosités : dilatation des veines de couleur bleu avec un aspect disgracieux

 

Les traitements

Les soins varient selon la gravité des signes ressentis et l’aspect esthétique des varices.

La Compression +++

Les chaussettes, bas ou collants de compression élastique servent  à soulager les jambes lourdes, les varices existantes et à prévenir l’apparition de nouvelles varices.

Leur degré de compression est variable de grade 1 à 3 selon les besoins et les situations. Une compression supérieure à 20 mm hg nécessite une prescription d’un médecin.

Les veinotoniques

Ils étaient  utilisés dans le traitement de l’insuffisance veineuse mais depuis le déremboursement on encourage des mesures hygiéno diététiques et physiques. On propose  d’éviter la consommation d’alcool et de plats trop épicés. Ils sont pour la plupart issus de la famille des flavonoïdes .Ces médicaments peuvent avoir une origine synthétique ou naturelle telle que le ginkgo ou l’extrait de vigne rouge.

La douche par un jet d’eau fraîche du bas vers le haut du corps le soir après le travail ou en récupération après le sport apporte un confort vasculaire

La Sclérothérapie

Le médecin injecte une solution irritante dans les  veines  en plusieurs séances avec soins complémentaires si besoin

La Chirurgie

Selon la gravité des atteintes de la veinotomie ambulatoire à la chirurgie au laser jusqu’à la chirurgie hémodynamique de l’insuffisance veineuse en ambulatoire en fonction des indications et des coûts supportable car tout n’est pas remboursé par l’assurance maladie

Le stripping est l’opération de base des varices. C’est une opération chirurgicale simple sous anesthésie locale qui consiste notamment à enlever les veines malades en l’agrippant avec un petit crochet chirurgical. Toutes les veines atteintes doivent être enlevées pour assainir et redynamiser le réseau veineux entier.

La technique CHIVA, Chirurgie hémodynamique de l’insuffisance veineuse en ambulatoire, est un traitement qui consiste à détourner le sang vers les veines profondes. Les veines superficielles sont ligaturées. L’intervention s’effectue sous anesthésie locale dans la grande majorité des cas  et ne nécessite pas d’hospitalisation.

Conclusion

Le sport est bon pour limiter l’insuffisance veineuse mais mieux connaître les causes permet de limiter la survenue de varices.

publicité

Fermer