SuivreSuivre

Annonces

Prévention et conseilsPrévention et conseils

Jambes lourdes et sport

Jambes lourdes et sport

Comment soulager les jambes lourdes ?

Qu’est-ce que le phénomène des jambes lourdes ?

La sensation de jambes lourdes est une impression désagréable ressentie après le sport ou pendant la nuit qui suit l’effort avec une pesanteur, des tensions, des douleurs, des fourmillements, œdèmes au niveau des jambes et des « impatiences » (type jambes sans repos). Il est alors fréquent de ressentir des jambes lourdes au réveil et la nuit.

De plus, ce problème, fréquent pendant la grossesse, est plus courant chez les femmes que chez les hommes. En effet, les femmes souffrent plus d’une circulation sanguine lente.

Enfin, les personnes au mode de vie sédentaire ou en surpoids sont aussi susceptibles d’être touchées.

Pourquoi le sport permet de lutter contre les jambes lourdes et douloureuses ?

Le sport permet de soulager les jambes lourdes en facilitant la circulation sanguine de retour et en sollicitant les muscles des membres inférieurs. De plus, à chaque pas, le sang contenu dans les veines des pieds est éjecté plus facilement vers le cœur.

Le réseau veineux superficiel dit semelle ou pompe de Lejars est formé par de très fines veinules et tapisse toute la plante des pieds, voûte plantaire et talon inclus.

Cette augmentation du stockage engorge la semelle veineuse et peut provoquer une élévation de chaleur et le feu aux pieds.

Les sports conseillés

  • La natation : L’eau a un effet massant. Par ailleurs, la température de l’eau moins élevée que celle du corps tonifie les membres inférieurs.
  • Aquagym : L’eau et la gym douce.
  • Le vélo : Chaque mouvement amorce le retour veineux, mais attention aux blocs pieds et pédaliers mal adaptés.
  • Aqua Bike : Le vélo dans l’eau en piscine ou en baignoire adaptée.
  • La marche avec de bonnes chaussures et semelles antichocs en viscoheel.
  • La gym au sol, le Yoga, les étirements.

Les sports déconseillés

Les sports nécessitant des piétinements, des sauts et des à-coups pendant l’effort : jogging, sports de raquette, volley, basket, handball, zumba, etc.

La prévention

Les étirements des membres inférieurs agonistes et antagonistes (antérieur et postérieur).

Étirements pour les jambes lourdes

Le froid après effort : la douche massante froide (voir le protocole d’application de froid en pathologie sportive).
La compression sock : la contention pendant l’effort. Nous proposons une contention de grade II.

Annonces

Les bienfaits de la pressothérapie contre les jambes lourdes

Qu’est-ce que la pressothérapie ?

La pressothérapie est une technique permettant d’améliorer la circulation du sang et d’éliminer les toxines grâce à la stimulation des systèmes sanguin et lymphatique.

Elle est principalement utilisée pour lutter contre la sensation de jambes lourdes, qui entraîne des œdèmes au niveau des pieds et des chevilles, ainsi que des crampes, des impatiences, etc. Elle est également indiquée contre la rétention d’eau, car aide à l’élimination des liquides présents dans les tissus.

Enfin, elle est de plus en plus commune pour ce qui est de l’esthétique. En effet, elle raffermit la peau, gomme la cellulite et affine la silhouette. A noter que cette méthode est aussi indiquée pour les personnes souffrant de stress, car elle procure un effet relaxant.

Comment se déroule une séance de pressothérapie ?

Pour réaliser une séance de pressothérapie, il faut tout d’abord enfiler des accessoires adaptés aux parties du corps concernées : les jambes, les pieds, la ceinture abdominale, le tronc.

Les accessoires les plus utilisés sont les bottes de pressothérapie. Ensuite, il est nécessaire de s’allonger dans le but que le traitement soit le plus efficace possible et pour se relaxer. Une fois l’appareil de pressothérapie en fonction, il va gonfler puis dégonfler les accessoires à intervalles régulier, ce qui va exercer une certaine pression sur les zones traitées pour activer la circulation sanguine et assurer un drainage.

La session ne doit pas durer trop longtemps, environ 30 minutes, selon le type de soin, mais elle peut aller jusqu’à 1h30.

Des effets sont constatés dès la première séance. Toutefois, il est indispensable d’en réaliser plusieurs pour des bienfaits plus importants et durables. Nous conseillons en moyenne 10 séances.

Mais, qui pratique la pressothérapie ? Elle est d’usage dans les cabinets de kinésithérapie pour le domaine médical et les salons esthétiques en ce qui concerne la beauté et le bien-être.

Pressothérapie, contre-indication

Les femmes enceintes peuvent même faire de la pressothérapie à basse pression, en omettant bien sûr la ceinture abdominale. Il est vrai que, durant la grossesse, il est fréquent d’avoir cette sensation de jambes lourdes.

Les contre-indications à la pressothérapie ne sont pas nombreuses. De plus, cette technique est indolore. Cependant, certaines conditions se doivent d’être respectées. Il ne faut pas effectuer de pressothérapie dans les cas suivants :

Dans ce genre de situation ou de moindre doute, il est préférable de s’en référer à son médecin traitant.

Quel appareil de pressothérapie choisir ?

Aujourd’hui, il existe de nombreux modèles d’appareil de pressothérapie professionnel. Nous vous rappelons que vous pouvez utiliser notre code de promotion IRBMS5 pour vos achats sur le site de Girodmedical. Celui que vous choisirez devra répondre à certains critères, en fonction de vos besoins.

En effet, certains modèles sont relativement volumineux et lourds, quand d’autres sont adaptés à des traitements à domicile.

Ensuite, lors de l’achat d’un appareil de pressothérapie, des accessoires vous sont fournis. Selon le modèle choisi, vous obtiendrez tous ceux pouvant servir en pressothérapie ou seulement des bottes de pressothérapie, par exemple. En outre, la taille des accessoires est variable et plus ou moins adaptée à des corpulences imposantes. Puis, les paramètres ne sont pas toujours identiques.

Une limite de temps est imposée et celle-ci peut être comprise entre 30 minutes et 1h30, selon les appareils. Il est possible de régler la pression pour chaque chambre de compression, la vitesse de flux d’air et l’intervalle du temps de pompage sur certains modèles et ce par paliers plus ou moins larges. Parfois, l’on peut aussi connecter plusieurs accessoires en simultané afin de traiter différentes parties du corps en même temps. Enfin, divers programmes de pompages peuvent être disponibles.

© IRBMS - Droits de reproduction

La rédaction vous conseille

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

Restons en contact !

    Newsletter : Abonnez-vous !

  • Et vous recevrez gratuitement chaque mois : nos actualités en Médecine du Sport, Sport Santé, Nutrition, Prévention dopage, Psychologie du sportif...


    Newsletter

L’IRBMS respecte la vie privée de ses utilisateurs et s’engage à ce que toutes les informations qu’il recueille permettant de les identifier soient considérées comme des informations confidentielles. Le site de l’Irbms est déclaré à la CNIL sous le numéro : 644591

  • Qui sommes-nous ?

    Qui sommes-nous ?
  • Congrès 2018 : inscription

    Congrès IRBMS 2018
  • Partenariat

    Partenariat et prestations