La lutte contre le dopage en Russie et l’affaire Grigory Rodchenkov

L'Affaire Grigory Rodchenkov

Le dopage a toujours entretenu les fantasmes. Ainsi devant les performances de sportifs très doués et dominants leurs disciplines on a toujours tendance à émettre des soupçons de « préparation biologique ».

C’est ainsi que dans les années 1960 les sportifs dits de l’Est, de l’autre côté du rideau de fer, ont dominé certaines disciplines suscitant des allégations de dopage d’Etat… L’histoire a fini par révéler les conditions d’entrainements… !

La non-participation ou le boycott de pays à des événements comme les JO a souvent été de nature politique mais certaines non-participations sont en fait dues aux procédures de contrôles antidopage risquant elles-mêmes de mettre en avant un grand nombre de cas positifs de certains sportifs d’un même pays.

La polémique

La lutte de pouvoir entre Usada (US) et la Rusada (Russie) est un exemple des enjeux qui sont abrités par l’AMA.

Grigory Rodchenkov est au centre de cette polémique. Il était chargé par la Russie de superviser la lutte contre le dopage lors de JO d’hiver de Sotchi pour faire de ces jeux un exemple de JO propres.

Rodchenkov, chimiste de formation et sportif d’un certain niveau, a intégré en 1985 le laboratoire antidopage Russe afin de lutter contre la triche et permettre à son pays de remporter de nombreuses victoires sans aucun cas positif.

Le succès est au rendez-vous permettant à Grigory Rodchenkov de gravir les échelons antidopage en Russie et d’être reconnu comme expert au niveau International. La triste réalité sera dévoilée par lui dans un livre (« The Rodchenkov affair » où il rapporte les secrets de l’empire Russe du dopage – 2020 Penguin House éditions).

Malheureusement en 2015 notre expert doit quitter précipitamment la Russie afin de se réfugier aux Etats-Unis apportant avec lui de nombreux secrets sur la réalité Russe de la lutte contre le dopage.

Epilogue

La Rodchenhov Antidoping Act est devenue une loi Américaine (Donald Trump) aggravant les sanctions pour les rencontres de niveau international et une protection plus grande pour les sportifs non dopés ou lanceurs d’alertes. Cette loi renforce les oppositions entre les structures officielles de lutte contre le dopage dont l’AMA et le CIO… ; Il y aura-t-il une révision sous l’administration Baden.. ? à suivre…

Nous vous conseillons de lire l’enquête de Sport & Vie N°184 de Janvier – Février 2021 pour mieux comprendre les coulisses de la lutte contre le dopage en Russie.

© IRBMS - Droits de reproduction

► Recevoir notre Newsletter

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs