Annonces

Les Grandes Randonnées (GR) : pour des vacances à couper le souffle

Visitez le site de Dynacare

Le GR Saint-Jacques de Compostelle

Et si vous choisissiez le grand air pour vos prochaines vacances ? Les chemins de grandes randonnées (GR) peuvent vous offrir des paysages somptueux selon leur localisation géographique.

La randonnée pendant vos vacances vous permettra d’attaquer la nouvelle année en pleine forme ! Nous vous proposons, à travers cet article, un petit tour d’horizon des GRS français.

Découvrir la nature

La randonnée est un loisir, permettant de découvrir la nature, à pied, à vélo, à cheval, en roller et en ski, etc. La randonnée associe activité physique et /ou sport et découverte. Sa durée est variable selon des choix propres aux participants allant de la balade de quelques heures, la randonnée avec sac à dos à la journée et à la grande randonnée de plusieurs jours avec couchage selon plusieurs solutions sont pour passer la nuit : les gîtes d’étape, les maisons d’hôtes, les amis, les hôtels, le camping ou les refuges en montagne.

Historique

L’apparition des « premières randonnées » est associée à Jean Loiseau. Cet architecte à la Banque de France, est un passionné de nature et de marche. Après la Première Guerre Mondiale, il est à l’origine de la création d’un groupe de marcheurs : « Les Compagnons Voyageurs ». Ensemble, ils parcourent les chemins de France et d’Europe. Ces excursionnistes, ces aventuriers de la nature ne sont pas nombreux. C’est en 1936, et avec l’apparition des « congés payés » que l’accès aux promenades pédestres est facilité.

Jean Loiseau s’inspire des systèmes étrangers existants. Dans d’autres pays d’Europe, les sentiers sont balisés grâce à des bandes de peinture disposées sur des rochers, des arbres… Lui vient alors l’idée de créer, avec l’aide du Camping Club de France, les Grandes Routes du Marcheur. C’est en 1946 qu’est mis au point le « plan directeur ». Les règles de signalisation, et le recrutement des bénévoles au sein des associations sont cadrées et réglementées.

GR : les marquages

Apparaissent alors, les sentiers de grande randonnée. Les dénominations sont fixées. On parlera désormais de « randonnée » et de « randonneurs ». Grâce à l’investissement des bénévoles le réseau des GR® va se développer sur l’ensemble du territoire français. Les randonneurs seront de plus en plus nombreux. Ainsi, nait la Fédération Française de la Randonnée Pédestre, le 22 avril 1978. Elle reçoit, cette même année, l’agrément du Ministère de l’Environnement pour son rôle dans la sauvegarde de l’environnement naturel.

Les chemins de randonnées en France

La France, pays aux paysages contrastés, propose des panoramas variés susceptibles de convenir au plus grand nombre. De itinéraires permettent de partir à la découverte de son patrimoine naturel et culturel, sur l’ensemble du territoire.

Les balisages sont placés sur des éléments de l’environnement et sont constitués de marques de couleurs. Celles-ci ont pour rôle de guider le marcheur. Ainsi, elles constituent à la fois des gages de confort et de sécurité. Selon la nature du parcours, les balisages changent. Les balisages peuvent être sous forme de marques de couleur ou matérialisés par des poteaux indicateurs ou par des flèches directionnelles.

Une partie de ces balisages est réalisée par la Fédération française de la randonnée pédestre. Elle est à l’origine des sentiers de Grande Randonnée (GR®), de Grande Randonnée de Pays (GRP®) et de Promenade et Randonnée (PR®).

Les sentiers de Grande Randonnée (GR)

Ils correspondent à des parcours de plusieurs jours ou de plusieurs semaines. Ces itinéraires sillonnent une région (par exemple le GR® 561, qui parcours le littoral et les îles du Morbihan), ou traversent plusieurs départements (le GR® 4, d’Aubusson à Saint-Flour). Certains GR® suivent des tracés historiques comme les GR® 65 et 653, par exemple, sont empruntés tous les ans par les nombreux pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Les GR de Pays (GRP®)

Contrairement aux GR®, les GR® de Pays ou GRP® forment une boucle de plusieurs jours dans une région caractéristique (tour dans le Haut-Jura, tour du Cotentin, tour des monts d’Aubrac…).

Les sentiers de Promenade et Randonnée (PR®)

GR : les randonnées

Les sentiers de Promenade et Randonnée proposent des circuits de quelques heures ou d’une journée maximum. Ils répondent ainsi à des besoins diversifiés : balades courtes adaptées aux familles, parcours de découverte thématique, entrainement aux GR®. Souvent créés en concertation avec les acteurs locaux (mairies, syndicats d’initiative, offices du tourisme, etc.), ils permettent de mieux découvrir le patrimoine local et départemental.

Les principales informations à connaître

Partir en randonnée demande certaines vigilances et nécessite certaines informations. En effet, quelle que soit votre circuit vous devez préparer votre aventure afin d’éviter les mauvaises surprises.

Distance

Exprimée en kilomètres, il est important de connaître la longueur de votre parcours. Un effort physique assez long nécessite une hydratation régulière, veillez à partir avec suffisamment d’eau ! Attention, en fonction de la localisation de votre parcours, la difficulté de votre excursion peut être accentuée par d’autres paramètres.

Annonces

Dénivelé

Cette notion, énoncée en mètres, exprime la différence d’altitude entre le point le plus bas de la randonnée et le point le plus haut. Les guides, que vous pouvez trouver sur les sites spécialisés ou en grande surface, mentionnent toujours le dénivelé à la montée, dit dénivelé positif, et précise également parfois le dénivelé à la descente. Si la randonnée comporte plusieurs montées et descentes successives, le guide indique le total des montées (dénivelé cumulée).

Durée de la randonnée

Critère déterminant de choix d’une sortie, elle est fonction des deux notions précédentes, distance et/ou dénivelé. La durée est calculée sur la base de rythme de marche d’un randonneur moyen, ni débutant ni fonceur, et sans les pauses, soit en général 4 km/h en plaine et, en montagne, 300 à 350 m de dénivelé en montée par heure, de 400 à 500 m de dénivelé pour les descentes. N’hésitez pas à comparer votre durée d’exercice avec les indications de votre guide !

Altitude maximum

Pour vous équiper correctement avant de partir, l’altitude maximum atteinte lors de votre parcours doit être renseigné. Elle vous permettra d’identifier la nature du terrain sur lequel vous allez marcher ainsi que d’éventuelles conditions climatiques difficiles.

Le niveau de difficulté

Les chemins de randonnée sont répertoriés peuvent être renseignés avec des « passages difficiles » (exemple : passages glissants par temps de pluie), d’autres préfèrent donner une appréciation générale sur l’itinéraire, exprimée par des pictogrammes (par exemple deux chaussures : difficulté moyenne), ou par un qualificatif (randonnée facile) : il n’existe pas de système unique de cotation des difficultés d’une randonnée). Si vous débutez dans l’activité, ne vous attaquez pas tout de suite aux parcours les plus difficiles ! Ils peuvent être très dangereux.

Nos conseils pour sécuriser votre pratique :

De la marche à la marche nordique

© IRBMS - Droits de reproduction

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

Restons en contact !

    Newsletter : Abonnez-vous !

  • Et vous recevrez gratuitement chaque mois : nos actualités en Médecine du Sport, Sport Santé, Nutrition, Prévention dopage, Psychologie du sportif...


    Newsletter

L’IRBMS respecte la vie privée de ses utilisateurs et s’engage à ce que toutes les informations qu’il recueille permettant de les identifier soient considérées comme des informations confidentielles. Le site de l’Irbms est déclaré à la CNIL sous le numéro : 644591

La rédaction vous conseille

  • Qui sommes-nous ?

    IRBMS Prévention sport santé
  • Congrès 2017 : inscription

    Congrès 2017 : inscription
  • Partenariat

    Partenariat