Annonces

Tendinite d’Achille chez l’ultrarunner : comment la gérer ?

La tendinite achilléenne est l’une des pathologies les plus fréquentes chez l’ultrarunner ou l’ultratrailer.

Résumé de la conférence du docteur Antoine-Xavier Malliopoulos, donnée le 30 novembre 2019, à Lille, lors du 24ème Congrès MédicoSport organisé par l’IRBMS.

L’incidence de cette pathologie ne cesse d’augmenter étant donné l’attrait de la population pour les sports d’endurance.

Les pratiquants cumulent les facteurs de risque que sont l’âge et son impact négatif sur l’élasticité et les capacités de cicatrisation du tendon, les volumes d’entrainement avec insuffisance des périodes de récupération, et le décalage du seuil de la douleur qui explique la propension à laisser se chroniciser le tableau.

La douleur prend différentes formes (apparition progressive ou aigüe, présente après l’effort ou lors de celui-ci, constante ou intermittente, accompagnement par une raideur matinale ou une boiterie).

Diagnostic

Le diagnostic de la tendinite d’Achille est souvent clinique, mais la paraclinique est parfois nécessaire. Selon Cook et Purdam, il existe trois phases successives : la tendinopathie réactionnelle, la phase de transition et la tendinopathie chronique.

Conférence

 

 

Traitement

Les traitements varient en fonction de la phase. Dans tous les cas les causes, liées à la pratique, biomécaniques et métaboliques doivent être recherchées et corrigées.
Le respect des règles hygiéno-diététiques, de même que l’apprentissage de la gestion de la douleur, de l’effort et de la récupération, font partie de l’éducation thérapeutique. Au stade où le runner est vu on parle de prévention secondaire ou tertiaire, mais la meilleure prévention est primaire, notamment dans les clubs. Dans les préconisations on peut citer les étirements du triceps suraux, leur travail excentrique, la proprioception de la cheville, ceci à tous les stades de prévention.

*A propos de l’auteur

Le Docteur Antoine-Xavier MALLIOPOULOS est médecin de Médecine Physique et de Réadaptation (MPR) et responsable du département de rééducation orthopédique, traumatologie, rachis, appareillage et rééducation du sportif (DROTAS) à la Fondation Hopale, Berck-sur-Mer (62).

 

© IRBMS - Droits de reproduction

► Recevoir notre Newsletter

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

id et, efficitur. quis, elit. velit, Praesent libero