Publicité

Mal de dos et sport : l’équitation

Mal de dos et sports équestres

L’équitation est ouverte à tout âge mais doit être pratiquée avec une bonne préparation physique

L’équitation, sport merveilleux et ludique, mérite un suivi particulier du dos.

Comme tous les sports, l’équitation doit être pratiquée avec une bonne préparation physique, un encadrement compétant et attentif, un cheval en forme et bien soigné et une observation stricte des règles de sécurité afin de limiter l’apparition d’un mal de dos.

L’équitation peut être pratiquée dès l’âge de 6 ans sur un poney, jusqu’à un âge très avancé. Toutefois, chez le jeune cavalier, cette pratique doit être avant tout ludique et progressive et respecter le développement de la connaissance de l’animal afin que la symbiose s’exerce progressivement.

Le travail postural est constant en équitation, en effet un cheval (ou poney) est en équilibre lorsque la répartition du poids entre l’avant et l’arrière est égale est l’équilibre est horizontal, sauf si son garrot est plus bas que ses hanches, la stabilité de cet équilibre est dépendante de l’habilité de la cavalière ou du cavalier et de sa capacité de garder son contrôle posturale pour chaque allure du cheval.

La colonne vertébrale

L’intensité des mises en tension des différentes structures de la colonne vertébrale oblige un bilan préalable rigoureux avant toute pratique de l’équitation. Il existe des véritables contre-indications que seul le médecin pourra confirmer avant toute autorisation de pratique.

Douleurs de dos

Chez les adolescents : la maladie de Scheuermann (maladie de croissance) rachidienne qui se caractérise par une accentuation de la cyphose dorsale et une atteinte spécifique de plusieurs vertèbres consécutives peut donner des douleurs de dos en équitation qui permettent de faire le diagnostic qui est morphologique, clinique et radiologique.

La scoliose, c’est à dire de la déformation plus ou moins grave de la statique rachidienne en « S » peut bénéficier des techniques de rééducation en équitation lors de l’allure au pas pour stimuler les muscles profonds de la colonne vertébrale et limiter par là même contrôler et améliorer l’évolution d’une scoliose. Bien entendu dans ce cas, cette rééducation est faite sous contrôle et suivi médical strict.

Le spondylolise en lien avec une hyper lordose chez la jeune fille peut conduire a une rupture d’isthme vertébral surtout lors d’un volume de pratique important

Chez l’adulte : qui pratique une équitation variée avec le travail de toutes les allures et les obstacles le mal de dos, en dehors de toute chute, nécessite un bilan médical complet avec éventuellement des examens radiologiques, scanner ou IRM permettant de suivre la bonne tenue du rachis et d’indiquer ou contre indiquer certaines pratiques.

Quelques séances de vertébrothérapie peuvent suffire mais un bon gainage abdominal est la clé de la prévention.

A lire aussi : Conduites à tenir lors de l’apparition d’une douleur de dos ?
Fiche pratique : Quelques exercices pour prévenir le mal de dos.

publicité

Fermer