Publicité

Tendinites de l’épaule

Tendinite de l'épaule

L’épaule est souvent sollicitée à travers votre activité physique et/ou sportive

Les tendinites de l’épaule sont fréquentes lors de la pratique des sports mais aussi pour lors des activités de loisirs et de bricolage/jardinage.

La coiffe des rotateurs est un carrefour hautement sollicité dans l’espace sous acromial

Tendinopathies de la coiffe des rotateurs, du biceps ou épaule «  gelée » sont des affections courantes survenant dans de nombreux sports qui sollicitent l’épaule comme pour le tennis, les lancers, la natation, le golf et autres disciplines.

Nous éliminons de cet article les traumatismes directs, fractures, rupture du tendon ou déchirure musculaire.

Il faut aborder les tendinopathies simples et communes des tendinites complexes avec lésion d’un ou plusieurs tendons

Les différentes tendinites

  • 1. Tendinite de la coiffe des rotateurs

Il s’agit d’une douleur de la face latérale de l’épaule située essentiellement au niveau du V deltoïdien et pouvant irradier à la fois dans l’ensemble du bras mais également vers le cou.

La douleur peut être nocturne donc au repos.

Prise en charge des tendinopathies de la coiffe des rotateurs

  • 2. Tendinite du long biceps

Cette tendinite est située plus en avant que celle de la coiffe des rotateurs est une douleur de la face antérieure de l’épaule et du bras, réveillée par des mouvements de flexion du coude contre résistance. Avec ou sans calcifications, cette tendinite peut se compliquer lors de lésions transfixiantes qui donne alors un tableau clinique aigu.

  • 3. La péri arthrite scapulo humérale ou épaule gelée (PSH)

La PSH est une maladie inflammatoire de type tendinite à la suite d’un surmenage musculo articulaire avec un blocage des amplitudes et une douleur même au repos

  • 4- La capsulite rétractile

Limitation douloureuse de l’ensemble de la mobilité de l’épaule suite à une tendinite simple ou compliquée avec douleur et impotence fonctionnelle

On peut dans ce cas penser à une algoneuro dystrophie.

Le diagnostic

  • La douleur à l’effort gênante le geste sportif puis au repos
  • l’interrogatoire,
  • L’inspection/palpation,
  • L’examen des amplitudes passives et actives et le testing de coiffe.

Le bilan d’imagerie sera :

  • La radiographie standard est l’examen d’imagerie de première intention en cas de douleur chronique.
  • L’échographie
  • L’IRM
  • L’arthro-scanner et l’arthro-IRM
  • La scintigraphie osseuse

 

Le traitement

Médical

Il comprend les antalgiques et anti-inflammatoires non stéroïdiens oraux puis les infiltrations et la kinésithérapie à base d’exercices et de mobilisation des amplitudes

Bon à retenir l’aspirine du bras !!!! Mouvements pendulaires (sources : Chirurgie de l’épaule d’Avignon)

Le plasma riche en plaquettes PRP

Le PRP est un concentré de plaquettes (Document à consulter ci-dessous) d’environ 5 fois supérieur au taux normal, obtenu par centrifugation de sang autologue, prélevé sur le patient, environ 60cc, qui permet d’enlever les autres composés du sang, globules rouges et blancs. On l’obtient aussi, mais en volume moindre, après centrifugation de moelle osseuse. Le PRP a des propriétés cicatrisantes par ses facteurs de croissances.

Lire pour votre information notre article dédié aux tendinites ou nos articles dédiés à l’épaule.

Chirurgical

Uniquement pour les complications en absence de résultat du traitement médical et masso kinésithérapie.

____________________

Les injections de concentrés plaquettaires
Diaporamas Traumatologie du Sport
Les injections de concentrés plaquettaires
Auteur(s) : Dr Romain Letartre / Version : 2010
Pdf : 1.5 MB / 1558 Téléchargement(s)
Licence : © Reproduction interdite / A usage personnel uniquement
La plupart des lésions musculaire et/ou squelettiques survient dans des zones faiblement vascularisées et avec un renouvellement cellulaire lent. Le processus de régénération et/ou de cicatrisation est donc lent faute de facteurs de croissance disponibles immédiatement et en quantité. Le PRP ( Platelets Rich Plasma ) ou l’ACP™ ( Autologous Conditioned Plasma ) permettent de rendre ces facteurs de croissance immédiatement disponibles sur le site de la lésion.

Ne partez pas sans lire sur notre site :

publicité

Fermer