COVID-19 : déconditionnement physique, quels effets ?

Le cercle vicieux du déconditionnement

Les sportifs les plus assidus se seront organisés pendant le confinement pour entretenir leur condition physique…

La préparation physique généralisée

Certains mettent à profit l’heure autorisée de sortie pour travailler leur VMA ou certaines filières énergétiques. D’autres utilisent la diversité des ergomètres, du petit matériel de renforcement musculaire, afin de réaliser une pratique de qualité à domicile. Encore faut-il en avoir…

Beaucoup peuvent compter sur les montres connectées, smartphones et autres traqueurs afin de contrôler leur fréquence cardiaque.

Si la condition physique peut ainsi être maintenue, l’entraînement reste souvent monotone, ne serait-ce que par les conditions de pratique.

Entrainement spécifique

Le sportif privé de son lieu d’entrainement habituel et des conseils de son coach sur le terrain est éloigné d’entrainement spécifique de situation.
Ainsi un autre paramètre capital fait également défaut, c’est la technicité du geste.

Ainsi, comment concevoir qu’un kayakiste, rameur, marin, puisse travailler son geste technique, puisse ressentir la glisse de son embarcation sur l’eau… Comment un footballeur, handballeur ou rugbyman peut en jouant seul ou avec ses enfants dans son jardin entretenir ses sensations techniques. Comment un cavalier peut entretenir son partage avec sa monture…. Et tout simplement comment entretenir ses qualités techniques,…

Or c’est par l’entretien des réflexes et la mise en situation qui apporte des sensations proprioceptives (modification acquise et automatisée de sa posture pour réaliser un geste sportif) que le sportif maintien son niveau.

Ce manque de sensation proprioceptive peut s’avérer frustrant. Certes, le plaisir de retrouver le cadre naturel de pratique n’en sera que meilleur, mais quand ?…

Entrainement à intensité maximale

Faire du sport chez soi impose une restriction de certains exercices, telles que le travail en intensité cardiaque très élevée.

En raison

  • D’une part en regard du risque cardiaque lié au coronavirus.
  • D’autre part lié à une pratique intensive et isolée à domicile à l’écart de tout encadrement technique ou de secours.

Ainsi, quel que soit le niveau du sportif, maintenir une activité sportive sécurisée en confinement permet d’éviter les effets du déconditionnement physique.

Quels sont les effets du déconditionnement physique ?

Les effets cardio respiratoires

  • Diminution de la VO2Max.
  • Augmentation de la fréquence cardiaque de repos.
  • Augmentation de la même fréquence cardiaque pour des efforts sous et sus maximaux.
  • Diminution du volume sanguin.
  • Diminution des capacités respiratoires et déplacement négatif des seuils.

Les effets métaboliques

  • Modification des filières d’utilisation des hydrates de carbone et perturbation du métabolisme lipidique.
  • Prise de poids.

Les effets hormonaux

  • Diminution de la sensibilité à l’insuline.
  • Diminution des taux de cortisol.
  • Modification des lignées sanguines.
  • Modification des ratios testostérone/cortisol.

Les effets musculaires

  • Modification de la réactivité myotatique.
  • Diminution du tonus musculaire.
  • Modification des capacités oxydatives.
  • Tolérance modifiée aux lactates sanguins.

Les effets ostéoarticulaires

  • Diminution de la souplesse.
  • Perte des amplitudes.
  • Apparition de douleurs.

Les effets psychologiques

Lien Ebook « Petit Bambou » : Prendre soin de son mental en période d’incertitude

Le principe post confinement reposera sur la réathlétisation adaptée et individuelle avant de réintroduire le réentrainement collectif et le travail des automatismes sportifs.

 

Le cercle vicieux du déconditionnement

Le cercle vicieux du déconditionnement

Lire notre dossier : Sport et confinement, histoire d’un déconditionnement physique

 

© IRBMS - Droits de reproduction

► Recevoir notre Newsletter

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

ut dolor quis, tempus vel, lectus