L’ail a-t-il des vertus contre les virus ?

Visitez le site d'Ergysport
Ail, Sport et Virus

Oui, l’ail est bon pour la santé, non, ce n’est pas un antiviral au sens médical du mot.

Utiliser l’ail dans vos plats permet de varier les plaisirs de l’alimentation tout en agissant sur votre santé

Un moyen simple de renforcer votre système immunitaire est d’avoir une alimentation équilibrée en utilisant avec les herbes, les épices et condiments et de pratiquer régulièrement une activité physique.

Beaucoup de continents ou pays comme l’Afrique, Caraïbes, Amérique, Chine, Thaïlande, Inde, pays arabes, Europe de l’Est et du Sud, ont toujours fait un usage intensif des épices afin d’agrémenter les plats mais aussi d’être favorable à la santé.

Les herbes et épices sont un moyen simple de donner envie de « manger sain » sans parler toutefois de alicaments.

L’ail et ses vertus

Il est apprécié dans la plupart des civilisations pour ses vertus curatives, notamment contre les maladies infectieuses mais aussi pour ses effets stimulants du système immunitaire. Cet aliment est de la même famille que les oignons, les échalotes, les poireaux… Ces plantes font partie de la famille des alliacées.

  • Ses bienfaits : l’ail est un puissant agent antibactérien, antiviral et antifongique.
  • Ses méfaits : la mauvaise haleine et en surconsommation les problèmes digestifs et le colon irritable.

Ail cru ou cuit ?

Quelques propriétés de l’ail sont inhibées par la chaleur, ainsi la formation de l’allicine et des autres composés sulfurés sont diminués par le chaud.
De ce fait les propriétés de l’ail cru seraient ainsi supérieures à celles de l’ail cuit.

  • Un truc de médecin : ajoutez le 15 minutes avant la fin de la cuisson afin de préserver le plus possible la qualité de ses composés actifs.

► Rappel

Ail et santé cardiaque

Il fait partie des aliments protecteurs des maladies cardiovasculaires (au même titre que les noix, le soja, les légumineuses et le thé) et sa consommation s’ajoute donc aux recommandations de prévention des maladies cardiovasculaires.

D’après les résultats de certaines études une consommation quotidienne d’ail cru ou de 10g à 15g cuit permettrait de baisser les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires tels un cholestérol total, un cholestérol-LDL. Mais d’une manière générale, bouger, pratiquer de l’endurance et du renforcement musculaire en ayant une alimentation équilibrée, et pourquoi pas avec de l’ail, est bon pour la santé.

  • A manger avec modération : en effet, évitez les recettes à l’ail comme les cuisses de grenouille ou les escargots !!!

Protection virale

Si l’immunité et l’absence de facteurs de risque comme des comorbidités peuvent diminuer l’incidence de propagation d’un virus ou d’une bactérie, il n’est pas raisonnable de penser qu’en manger peut remplacer les gestes barrières et le vaccin. Nous ne sommes pas égaux devant l’adaptabilité de notre organisme à se défendre des maladies infectieuses mais on peut affirmer que notre façon de vivre ou de s’alimenter peuvent avoir une influence.

Il était utilisé contre la peste, mais c’est l’isolement des malades qui mettaient fin à la progression de la maladie. Oui il est bon pour la santé non ce n’est pas un antiviral au sens médical du mot.

► Le saviez-vous ?

Pourquoi parle t-on des vertus guérisseuses de l’ail ?

Louis Pasteur remarqua en 1858 qu’asperger les bactéries avec du jus d’ail les faisait mourir. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Russes faisaient un usage intensif d’une préparation à base d’ail sur les champs de bataille, à tel point que les Alliés la baptisèrent « pénicilline russe ». Mais les vertus données à cet aliment venaient du manque de médicaments disponibles !

► Une bonne recette

La soupe traditionnelle à l’ail d’Arleux

Recette de soupe à l'ail Faire chauffer 2 litres d’eau, 100 grammes d’ail, 500 grammes de pommes de terre épluchées et mises en cubes ; 2 carottes râpées, thym, sel, poivre et 40 minutes de cuisson avant mixage, accompagnement de beurre ou crème.

L’ail d’Arleux est obtenu à partir d’une variété rose de printemps de type « ail du Nord » adaptée aux conditions climatiques.

Valeurs nutritionnelles

Pour 100g d’ail cru
Protéines 6.90g
Lipides 0.5g
Glucides 25g
Cendres 1.5g
Energie (kCal) 140kCal
Alcool 0g
Eau 60g
Fibres 2.1g
Acide alpha-linolénique LNA 0.02g
Phosphore 161m
Potassium 555mg
Calcium 17.7mg
Manganèse 0.4mg
Vitamine B6 1.18mg
Vitamine C 17mg

© IRBMS - Droits de reproduction

► Recevoir notre Newsletter

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

dapibus luctus elementum fringilla consequat. nunc neque. Lorem venenatis