Annonces

Les régimes à la mode peuvent-ils optimiser la performance ?

Visitez le site d'Ergysport

Modes alimentaires et sport

Faire un régime pour performer est souvent contre-productif et nous conseillons d’être accompagné par un spécialiste de la nutrition du sportif.

L’alimentation et l’hydratation ont pour but chez le sportif :

  • De couvrir les besoins en calories ou énergie pour réaliser l’effort.
  • De couvrir les besoins en nutriments et vitamines pour répondre aux dépenses.
  • D’optimiser la performance.
  • De permettre une meilleure récupération.
  • De limiter le risque de blessures ou de contre-performances.
  • De maintenir un état musculaire tonique.
  • De se faire plaisir car la performance commence dans l’assiette !

Si certaines adaptations nutritionnelles sont médicalement justifiées pour des personnes présentant une allergie alimentaire ou un dysfonctionnement digestif celles-ci peuvent toutefois exposer à certains risques chez des sportifs.

Ainsi l’IRBMS vous propose en complément de cet article des brochures simples et éducatives sur la nutrition du sportif.

Croire aussi que la pratique d’un sport ou de l’activité physique est responsable d’une allergie alimentaire est faux. Mais effectivement dans certains cas la pratique d’un sport peut provoquer une gêne digestive ou mettre en avant une allergie potentielle et présente lors de l’effort (exemple inconforts digestifs lors de la pratique du jogging).

Exemples de modes alimentaires particuliers

Régime sans gluten

Croire à tort que les ennemis sont les féculents et les pâtes !!!!

C’est un régime médical et surveillé permettant de traiter la maladie cœliaque ou l’intolérance au gluten et certaines allergies comme celle au blé.

Ce régime qui consiste à supprimer tout aliment composé ou élaboré à partir du blé, seigle et orge et même si de nombreuses propositions sans gluten sont aujourd’hui mises sur le marché, peut être source de de déficit nutritionnel si on n’introduit pas des céréales comme de l’avoine et du riz et aussi certains légumes secs comme les lentilles.

Le saviez-vous ?

Ce régime sans gluten non justifié peut chez le sportif être source d’errance médicale en masquant une véritable maladie cœliaque. Pensez à modérer les FODMAPS et à diversifier votre alimentation car l’intolérance stricte au gluten est assez peu courante.

Lire : Intolérance digestive et alimentation particulière chez le sportif

Régime sans produits laitiers

Rares sont les personnes allergiques aux protéines du lait total et d’intolérance au lactose.

Les produits laitiers apportent du calcium, du phosphore et des vitamines indispensable pour la population générale et chez les sportifs.
Si un tel régime est médicalement reconnu il faut compenser le manque d’apport calcique par les eaux riches en calcium et le déficit protéiné par la consommation de viande, de poisson et œufs.

Les produits laitiers sont riches en BCAA : télécharger notre dossier Les BCAA chez les sportifs : quels intérêts ?

Les régimes végétariens et végétaliens

Si les régimes végétariens apportent des bénéfices réels pour la santé de certaines personnes afin de limiter des facteurs de risque, il faut toujours encourager la pratique du sport afin de lutter contre diabète, HTA, cardiopathies, cancers, etc.

Ce régime peut être adopté par les sportifs en fonction d’objectifs précis. Le régime végétalien est une adaptation correspondant a un choix personnel.

Lire : Végétariens, végétaliens et pratique sportive soutenue

Le régime végan

Ce régime expose le sportif à un déséquilibre et des carences en vitamines et une fragilité osseuse.

Le saviez-vous ?

Ce régime végan est difficilement compatible avec un entraînement soutenu, à fortiori de haut niveau. Pratiquer une activité sportive nécessite d’adapter son alimentation à son mode de « vie active », à son niveau de pratique, et justifie d’abandonner certaines pratiques préjudiciables à la santé.

Régime pauvre en FODMAP

Les FODMAPs sont bons pour la santé et l’équilibre nutritionnels et les personnes en bonne santé devraient continuer de profiter de leurs bienfaits.
Ce régime peut occasionner une baisse de forme chez les sportifs et ne doit pas dépasser sans avis spécialisé une durée de 4 semaines.

Lire : Régime Fodmap et sport

 

© IRBMS - Droits de reproduction

► Recevoir notre Newsletter

Partagez cet article

Les informations données sur ce site ne peuvent en aucun cas servir de prescription médicale.

Ici & ailleurs

ut odio consequat. at efficitur. ut Curabitur Donec venenatis felis Praesent